Adorer Dieu, même dans l’obscurité

La Bible entière invite à placer sa confiance en Dieu, indépendamment des circonstances. Et c’est vrai que Dieu est digne de confiance, qu’être en lui est notre plus grand bien, quelle que soit notre situation par ailleurs.

Pourtant, des fois, on a l’impression que la confiance en Dieu demande un effort trop grand. Notre foi est-elle trop faible ?

Ce post de Jonathan Parnell s’intéresse à cette question. La traduction d’un extrait :

Parfois, le poids de nos épreuves est si lourd que nous avons l’impression de ne plus pouvoir garder la tête hors de l’eau. La douleur est si virulente, le malaise si épais, que nous ne pouvons pas imaginer que notre situation puisse s’améliorer. La guérison nous semble impossible, l’espoir définitivement envolé. Et même si nous essayons d’espérer, la douleur devient plus aiguë. Autant ne pas prier. Surtout ne pas réfléchir, pour ne pas être assailli par ces ruines et cette obscurité.

L’auteur s’inspire du Psaume 88.

Lisez ce post pour :

  • vous préparer à rencontrer ce genre de situation… parce que personne n’est épargné
  • mieux vous émerveiller sur le livre des Psaumes, et surtout sur son Auteur
  • progresser en anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *