Christ au cœur de nos relations professionnelles

Nous continuons l’étude le la lettre de Paul à l’Église de Colosses ce mercredi 12 mars à 20h.

Serviteurs, obéissez en tout à vos maîtres selon la chair, et cela non seulement sous leurs yeux comme si vous cherchiez à plaire aux hommes, mais avec simplicité de cœur, dans la crainte du Seigneur. Tout ce que vous faites, faites-le de (toute) votre âme, comme pour le Seigneur, et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage en récompense. Servez Christ le Seigneur. Car celui qui agit injustement récoltera selon son injustice, et il n’y a pas de considération de personnes. Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que, vous aussi, vous avez un Maître dans le ciel.

Nous avons sauté le texte sur la famille… parce que nous le traiterons plus tard avec une intervenante en plus !

Dans une société marquée par l’oppression et les inégalités sociales (la notre, ou celle du premier siècle ?), le Nouveau Testament ne prône ni la révolution, ni le statu-quo. Pourtant, quel impact révolutionnaire dans l’histoire… Quels sont les fondements bibliques de l’éthique du travail des chrétiens ?

Nous sommes dans la partie très pratique de la lettre de Paul aux Colossiens. Nous découvrons les conséquences pratiques de la suprématie de Christ dans beaucoup de domaines de notre vie : la sexualité, l’usage de la parole, les relations inter-personnelles, le culte, la famille, le travail, le témoignage chrétien dans le monde.

Mercredi 12 mars 20h.

Repas possible à 19h (P.A.F. 2€).

Accès piéton, accès parking, contact : suivez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *