Être sauvé et faire le bien : quel rapport ?

Les chrétiens affirment que pour être sauvé du jugement dernier, on ne peut rien faire ; que Dieu nous sauve sans aucune action de notre part.

Et la réponse des non chrétiens est souvent que c’est trop facile, ou alors qu’une fois qu’on s’est converti, on peut faire ce qu’on veut, c’est pratique…

Lisez ce post de John Piper pour :

  • comprendre l’impact de nos œuvres sur le fait d’être sauvés
  • comprendre l’impact du fait d’être sauvé sur nos œuvres
  • progresser en anglais

La traduction d’un extrait en français :

La justification n’a pas de rapport avec les œuvres. La justification nous assure que la colère de Dieu est éteinte. Ainsi, son Esprit peut agir en toute liberté, là où les œuvres sont à la fois possibles et nécessaires.

Et le salut est une réalité qui dépasse la justification ; la justification n’est qu’un aspect du salut. Le salut contient d’autres aspects qui ne sont pas « sans les œuvres », mais bien dépendants des œuvres, bien que non mérités par les œuvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *