Faites mourir votre manière de parler morte

Nous continuons l’étude le la lettre de Paul à l’Église de Colosses ce mercredi 12 février à 20h.

Mais maintenant, vous aussi, rejetez tout cela : colère, animosité, méchanceté, calomnie, paroles grossières qui sortiraient de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous qui avez dépouillé la vieille nature avec ses pratiques et revêtu la nature nouvelle qui se renouvelle en vue d’une pleine connaissance selon l’image de celui qui l’a créée. Il n’y a là ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous.

Après la mort et la résurrection que nous avons vécues avec Christ, nous nous trouvons en quelque sorte dans une nouvelle humanité, où les frontières habituelles que les hommes placent tombent. Ces nouvelles relations doivent se manifester dans notre manière de parler.

Nous sommes dans la partie très pratique de la lettre de Paul aux Colossiens. Nous découvrons les conséquences pratiques de la suprématie de Christ dans beaucoup de domaines de notre vie : la sexualité, l’usage de la parole, les relations inter-personnelles, le culte, la famille, le travail, le témoignage chrétien dans le monde.

Un récit et sujet de prière en rapport avec ce thème, en suivant ce lien.

Mercredi 12 février 20h.

Repas possible à 19h (P.A.F. 2€).

Accès piéton, accès parking, contact : suivez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *