Jésus, juste un bon enseignant ?

Vous avez déjà entendu parler du Sermont sur la Montagne. Vous avez déjà entendu « Aimez vos ennemis » et « Tendre l’autre joue  » : ça, c’est dans le Sermont sur la Montagne.

Le Sermont sur la Montagne montre à quel point l’éthique qu’enseignait Jésus était bonne. Mais se limiter à ça c’est fermer volontairement les yeux sur certaines paroles du Sermont sur la Montagne. C’est ce que cherche à montre John Piper dans ce post.

Pour vous donner une petite idée, voici la traduction de quelques extraits du post :

Comment Jésus se positionnait-il personnellement par rapport aux enseignements du Nouveau Testament ? Sa personne était-elle essentielle pour, par exemple, l’éthique du christianisme ?

[…] alors que l’on pense que Jésus était un enseignant de l’amour, révolutionnaire parmi les enseignants juifs, on reçoit en pleine face les propos extravagants qu’il tient… sur lui-même.

Pourquoi lire ce post ?

  • Quand on croit connaître un texte, il est bon de s’y confronter à nouveau.
  • Quand on croit savoir ce que dit un texte, il est bon de se confronter à ce que d’autres en pensent.
  • Parce que si l’enseignement de Jésus était bon, ça vaut le coup de se poser des questions sur l’auteur de l’enseignement.
  • Parce que les vacances, c’est le moment idéal pour entretenir son anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *