Archives par mot-clé : Évangile de Matthieu

Teaser

Des citations de D. Martin Lloyd-Jones pour vous donner envie de creuser le Sermon sur la Montagne (parce que c’est ça le programme pour l’an prochain).

« Il est venu […], a vécu, est mort, ressuscité, a envoyé le Saint Esprit pour que vous et moi puissions vivre le Sermon sur la Montagne. »

« Et quand le monde voit le vrai chrétien, il ne se sent pas seulement condamné, mais aussi […] attiré. C’est pourquoi, étudions attentivement ce Sermon, qui prétend montrer ce que nous devrions être. Observons-le, et voyons ce que nous pouvons être. Parce qu’il ne se contente pas d’ordonner ; il pointe vers le donateur, la source de pouvoir. Seigneur, donne-nous la grâce de faire face au Sermon sur la Montagne sérieusement et honnêtement, dans la prière, jusqu’à ce que que nous en devenions des exemples vivants, que nous incarnions ses enseignements glorieux. »

Au fait : il n’est pas trop tard pour commencer à apprendre par cœur le Sermon sur la Montagne. 111 versets… vous ne le saurez probablement pas pour la rentrée, mais personne n’a dit qu’il fallait finir avant la rentrée !

Jésus, juste un bon enseignant ?

Vous avez déjà entendu parler du Sermont sur la Montagne. Vous avez déjà entendu « Aimez vos ennemis » et « Tendre l’autre joue  » : ça, c’est dans le Sermont sur la Montagne.

Le Sermont sur la Montagne montre à quel point l’éthique qu’enseignait Jésus était bonne. Mais se limiter à ça c’est fermer volontairement les yeux sur certaines paroles du Sermont sur la Montagne. C’est ce que cherche à montre John Piper dans ce post.

Pour vous donner une petite idée, voici la traduction de quelques extraits du post :

Comment Jésus se positionnait-il personnellement par rapport aux enseignements du Nouveau Testament ? Sa personne était-elle essentielle pour, par exemple, l’éthique du christianisme ?

[…] alors que l’on pense que Jésus était un enseignant de l’amour, révolutionnaire parmi les enseignants juifs, on reçoit en pleine face les propos extravagants qu’il tient… sur lui-même.

Pourquoi lire ce post ?

  • Quand on croit connaître un texte, il est bon de s’y confronter à nouveau.
  • Quand on croit savoir ce que dit un texte, il est bon de se confronter à ce que d’autres en pensent.
  • Parce que si l’enseignement de Jésus était bon, ça vaut le coup de se poser des questions sur l’auteur de l’enseignement.
  • Parce que les vacances, c’est le moment idéal pour entretenir son anglais.