Archives par mot-clé : Sermon sur la Montagne

Avant d’étudier le Sermon sur la Montagne

Ce texte contient certaines citations des plus célèbres de Jésus. « Heureux ceux qui pleurent », « Si on te frappe sur la joue droite, tends aussi l’autre », « Aimez vos ennemis », « À chaque jour suffit sa peine ».

Avant d’examiner en détail ces instructions (et toutes les autres qu’on passe facilement sous silence), il est bon de prendre un peu de recul, regarder le texte dans son ensemble, dans son contexte, pour comprendre quels étaient les objectifs de Jésus en prononçant ce discours. Sous peine de tout comprendre de travers, et lui prêter des intentions qu’il n’avait pas…

Rendez-vous à 20h le mercredi 23 septembre au 22 rue Paul Verlaine, Besançon (près de Temis).

Ceux qui veulent venir manger avant sont les bienvenus dès 19h (participation aux frais : 2€).

Ceux qui veulent venir prier avant sont les bienvenus dès 18h15.

Pour ceux qui ont besoin d’un transport pour venir, prévenez-nous par le formulaire de contact, ou au 06 31 73 68 45.

Retour en voiture assuré pour ceux qui en ont besoin.

Les paradoxes de Jésus

Une citation de Jean Calvin pour vous donner envie de creuser le Sermon sur la Montagne (parce que c’est ça le programme pour l’an prochain). C’est la version en vieux françois, mais c’est tout-à-fait lisable…

« Nous sçavons que non-seulement le commun peuple, mais aussi les sages mesmes sont enveloppez en cest erreur, que cestuy-là est heureux, lequel estant exempt de toute fascherie, et venant à bout de ses souhaits, mène une vie joyeuse et tranquille. Certes à tout le moins au jugement commun de tous, la félicité de la personne est à estimer par l’estat de la vie présente. Jésus-Christ doncques pour accoustumer les siens à porter la croix, corrige ceste opinion perverse, que ceux-là soyent bien-heureux, lesquels sont maintenant à leur aise et en prospérité selon la chair. Car il ne se peut faire que les hommes ployent paisiblement le col pour porter afflictions et opprobres, cependant qu’il leur semble que patience est contraire à une vie bien-heureuse. Il y a doncques une seule consolation laquelle nous fait trouver légère, voire mesme douce l’amertume de la croix et de tous maux, quand nous sommes certains qu’au milieu des misères nous ne laissons pas d’estre bien-heureux, pource que nostre patience est bénite de Dieu, et qu’en brief il s’en ensuyvra une issue joyeuse. Je confesse bien que ceste doctrine est fort eslongnée du sens commun, mais voylà comme il faut que les disciples de Jésus-Christ philosophent, en sorte qu’ils establissent leur félicité hors de ce monde, et par-dessus l’affection de la chair. »

Au fait : il n’est pas trop tard pour commencer à apprendre par cœur le Sermon sur la Montagne. Même en français moderne ! 111 versets… vous ne le saurez probablement pas pour la rentrée, mais personne n’a dit qu’il fallait finir avant la rentrée !

Le Bonheur sur la Montagne

Une citation de D. Martin Lloyd-Jones pour vous donner envie de creuser le Sermon sur la Montagne (parce que c’est ça le programme pour l’an prochain).

« Le bonheur est la grande question pour l’humanité. Le monde entier soupire après le bonheur, et il est tragique de voir les chemins sur lesquels les gens le recherchent. Malheureusement, la grande majorité se lancent dans cette quête d’une manière qui, fatalement, les rendra malheureux. Tout ce qui rend les gens (momentanément) heureux, en fuyant les difficultés, finira par augmenter leur malheur et leurs problèmes. Et c’est là que le péché les trompe complètement : il leur promet toujours le bonheur, mais les conduit immanquablement vers la tristesse, et, finalement le malheur et la misère. Mais le Sermon sur la Montagne dit que, si vous voulez vraiment être heureux, il y a un chemin. Voici le seul type de personne qui est réellement heureux, réellement béni. »

Au fait : il n’est pas trop tard pour commencer à apprendre par cœur le Sermon sur la Montagne. 111 versets… vous ne le saurez probablement pas pour la rentrée, mais personne n’a dit qu’il fallait finir avant la rentrée !

Teaser

Des citations de D. Martin Lloyd-Jones pour vous donner envie de creuser le Sermon sur la Montagne (parce que c’est ça le programme pour l’an prochain).

« Il est venu […], a vécu, est mort, ressuscité, a envoyé le Saint Esprit pour que vous et moi puissions vivre le Sermon sur la Montagne. »

« Et quand le monde voit le vrai chrétien, il ne se sent pas seulement condamné, mais aussi […] attiré. C’est pourquoi, étudions attentivement ce Sermon, qui prétend montrer ce que nous devrions être. Observons-le, et voyons ce que nous pouvons être. Parce qu’il ne se contente pas d’ordonner ; il pointe vers le donateur, la source de pouvoir. Seigneur, donne-nous la grâce de faire face au Sermon sur la Montagne sérieusement et honnêtement, dans la prière, jusqu’à ce que que nous en devenions des exemples vivants, que nous incarnions ses enseignements glorieux. »

Au fait : il n’est pas trop tard pour commencer à apprendre par cœur le Sermon sur la Montagne. 111 versets… vous ne le saurez probablement pas pour la rentrée, mais personne n’a dit qu’il fallait finir avant la rentrée !